dimanche 30 mai 2010

3 Motorcycle Casque

Shoei X-Spirit 2
Après le récent XR-1100, Shoei présente un nouvel intégral, le X-Spirit 2. Destiné aux amateurs de vitesse et de compétition, ce modèle sera disponible dès novembre au tarif de 689 €. Découvrez-le à travers notre galerie photo

Dans la foulée du modèle sport-touring XR-1100, Shoei lève le voile sur son nouvel intégral hypersport, le X-Spirit 2. Pas de révolution esthétique au programme, mais un travail de fond qui touche tous les secteurs : mentonnière, écran, garniture, spoiler, ventilation... Bref, à la la lecteure de la fiche technique, on est tenté de supposer que l’esprit reste, mais que la qualité grimpe. A vérifier lors d’un essai sur circuit, bien sûr.

Développé depuis 4 ans, le X-Spirit 2 sera disponible au mois de novembre. Passons en revue les principaux aspects d’un modèle entièrement nouveau, mais qui conserve le patronyme de son prédécesseur.
------------------------
Arai : le retour du Quantum
Arai présente son nouvel intégral de sport-tourisme. Ce casque reprend le nom de baptême - Quantum - d’un modèle mythique de la marque japonaise. Les caractéristiques techniques sont majoritairement reprises du RX7 GP, le modèle racing. Disponible en octobre, son tarif est fixé à 600 €.

Le Quantum occupe un segment sport-tourisme traditionnellement délaissé par Arai, la marque ayant une culture plus orientée vers le sport. Il succède au discret Viper-GT.
Les points communs avec le RX7GP - le haut de gamme racing sorti au début de l’année - sont nombreux : coque, garniture, platines d’écran. Seul le proéminent déflecteur supérieur a laissé sa place à un modèle plus discret pour éviter que la tête ne soit stoppée net par un obstacle lors d’une chute, entraînant un risque de rupture des cervicales.

Fidèle à sa philosophie de concevoir un casque le plus sûr possible, Arai n’a pas souhaité intégrer de pare-soleil. Cet élément, pourtant prisé par les utilisateurs, compromettrait la sécurité en occupant un espace entre la coque et le calotin.
Ce dernier, réalisé comme il se doit en polystyrène, comporte de trois à cinq (tailles XL et XXL) densités différentes dans une même coque, là où les concurrents assemblent deux pièces de densités différentes. Les résultats au crash-test du label Sharp indiqueront si la protection profite de cette technique.

La sécurité après l’accident est optimisée par le système de dépose d’urgence des coussins de joues. Le casque peut alors être retiré en minimisant les risques d’atteinte aux cervicales. A condition que les services de secours connaissent le truc !
----------------------------
ThermaHelm : le casque à refroidissement liquide
Refroidir le cerveau pour mieux le protéger. En cas de choc violent à la tête, le cerveau subit de durs préjudices. Par exemple, le cerveau gonfle et pousse contre la paroi crânienne. Le crâne ne laissant pas assez de place au cerveau, cela peut engendrer des lésions sérieuses. En sport moto, les urgentistes appliquent immédiatement des poches de glace pour réduire l’effet de gonflement.

C’est en partant de ce principe que l’entreprise ThermaHelm a mis au point une poche capable de refroidir rapidement le cerveau. Celle-ci se déclenche à l’impact et pourrait s’intégrer dans les casques existants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire