mardi 3 août 2010

comparatif de 6 pickup de qualité

Volkswagen Amarok

Pour venir bousculer une concurrence bien établie (Nissan Navara, Mitsubishi L200, Mazda BT-50...), l'Amarok compte sur une image de marque en béton, une qualité à la hauteur de sa réputation. Quitte à gonfler les prix.

Pour son premier gros pick-up, Volkswagen n'a pas révolutionné le genre. Difficile d'innover avec une carrosserie double cabine ! Seul le L200 de Mitsubishi a osé la différence avec ses formes particulières. L'Amarok reprend donc sans surprise la ligne traditionnelle d'un pick-up, tout en se démarquant avec la face avant, inspirée de la nouvelle identité de la marque et inaugurée sur la Golf 6.

Imposant avec ses 5,25 mètres, l'Amarok impressionne en revanche avec sa qualité de fabrication impeccable. C'est le cas aussi à l'intérieur, mais avec tout de même une légère déception. Si les assemblages sont parfaits, le dessin de la planche de bord est extrêmement classique, et surtout les matériaux sont peu valorisants.

Volkswagen innove en revanche avec trois transmissions au choix. Outre la classique 4x2 propulsion, l'Amarok peut être livré avec une transmission 4x2/4x4 enclenchable, qui comprend une boîte de transfert et le blocage de différentiel, mais aussi, pour la première fois sur un pick-up, une transmission 4x4 permanente apportant un surcroît de sécurité.

Avec cette transmission intégrale permanent, l'Amarok vise une clientèle qui recherche avant tout le confort d'utilisation sans avoir besoin des capacités de franchissement puisque, curieusement, la transmission 4x4 permanente est proposée sans boîte de vitesses courtes, ce qui réduit singulièrement alors les capacités off-road.
_____________________________________________________
Toyota Hilux

Prix du carburant oblige, depuis l’an dernier, Toyota offre à sa camionnette compacte Tacoma un quatre cylindres (2,7 litres) de 159 chevaux, avec cabine Accès (allongée) et caisse courte. Le dispositif quatre roues motrices peut être livré. Sinon, c’est le V6 de 4,0 litres qui propulse le véhicule de ses 236 chevaux, pour un remorquage maximal de 2 268 kilos. Attention : ce qui est obtenu en excellente valeur de revente risque d’être annulé par une foule d’options qui font grimper la facture.

Le total exigé pour un Tacoma d'occasion est plus élevé que pour ses rivales. Cependant, nonobstant les problèmes récents de Toyota concernant la fiabilité de certains produits, il faut admettre que le Tacoma représente une valeur sûre.
_____________________________________________________________
Dodge Dakota

Pour certains, les camionnettes compactes Ford Ranger/Mazda Série B et Chevrolet Colorado/GMC Canyon sont inconfortables et trop limitées dans leur fonction utilitaire; pour d'autres, les camionnettes pleine grandeur Chevrolet Silverado/GMC Sierra, Dodge Ram, Ford F-150, Nissan Titan et Toyota Tundra sont encombrantes et leurs capacités utilitaires dépassent leurs besoins.

Somme toute, pour faire des rénovations au chalet, remorquer un bateau de pêche ou tout simplement pour avoir un véhicule-transporteur à sa disposition, une camionnette intermédiaire représente un choix judicieux. Mais, si les Nissan Frontier et Toyota Tacoma d'occasion ne correspondent pas à votre budget, le Dodge Dakota est le plus abordable du lot. Qui plus est, il est le seul de la catégorie - outre les camionnettes compactes de GM - à offrir la force de remorquage d'un V8.

Offerts avec une cabine allongée «Club Cab» ou une cabine multiplaces «Quad Cab», tous les Dakota peuvent accueillir des passagers à l'arrière. Mais, pour des raisons évidentes, on comprendra que le Quad Cab est le plus confortable avec sa banquette arrière pleine largeur puisque le Club Cab ne dispose que de petits strapontins. En contrepartie, le Club Cab a l'avantage de disposer d'une benne mesurant au moins 6 pieds et demi, tandis que celle du Quad Cab mesure à peine plus de 5 pieds. Une fois le hayon rabattu, la longueur de la benne augmente d'environ 20 po. Néanmoins, cela limite le transport de madriers et d'autres objets longs.
__________________________________________________
Nissan Navara V6

Depuis 2003, le Navara est le pick-up le plus vendu sur son segment (sauf en 2008) : inutile de dire que pour Nissan, c'est une valeur sûre qu'il convient de choyer année après année. Si les pick-up étaient auparavant des utilitaires à peine dégrossis, ils se rapprochent aujourd'hui des standards de confort et d'équipements des SUV, voire des berlines. Pour 2010, le Navara s'est donc vu offrir un léger lifting.

A l'extérieur, on note une face avant remaniée pour pouvoir accueillir le nouveau V6 : nouveau capot, calandre retouchée et un nouveau bouclier. A l'arrière également le bouclier a été légèrement modifié. Pas de quoi changer l'aspect général du Navara, qui gagne cependant un Cx amélioré à 0.37. Parmi les autres modifications, on retiendra également les nouvelles jantes de 18 pouces et les projecteurs avant redessinés et fonctionnant au Xénon.

Dans l'habitacle, les modifications sont tout aussi discrètes : de nouveaux revêtements améliorant la qualité perçue et une console centrale redessinée. Les cadrans voient également leur graphisme modifié et divers inserts viennent égayer un habitacle assez austère mais désormais bien fini ainsi que sérieusement assemblé.

L'équipement en revanche bénéficie de ce restylage avec le système GPS Nissan Connect Premium regroupant les fonctions téléphonie Bluetooth, audio MP3 et lecteur DVD. L'installation peut-être complétée d'un système hi-fi Böse de grande qualité, une première sur un pick-up. Enfin, une caméra de recul et un limiteur de vitesse viennent enrichir l'équipement.

Sorti du bitume, le Navara montre son autre visage : celui d'un 4x4 pur et dur, capable de crapahuter là où les autres SUV auront rendu les armes depuis longtemps. Via un commutateur électrique, on bascule de deux à quatre roues motrices, d'abord en vitesses dites « longues » (démultiplication normale). Le Navara profite alors de sa transmission intégrale pour affronter boue, sable et autres terrains glissants en toute sérénité.
______________________________________________________
Mitsubishi L200

Le Triton Mitsubishi est un pick-up compacts produits par Mitsubishi Motors. Il était à l'origine connu sous le nom Forte Mitsubishi au Japon de 1978 à 1986, lorsque le nom a été abandonnée en faveur de la Strada. Pour la plupart des marchés d'exportation du L200 nom est utilisé, alors que la tempête a été utilisé pour la Malaisie dans les années 2000. Il était auparavant connu sous le nom Rodeo en Afrique du Sud jusqu'en 2007. Les ventes cumulatives des trois premières générations dépassent maintenant 2,8 millions d'unités à travers le monde.
______________________________________________________
Mazda BT-50

Le nouveau Mazda BT-50 se positionne comme un morceau de choix.
Le nouveau Mazda BT-50 partage de nombreuses pièces avec le Ford Ranger, membre du même groupe. Plus long et plus grand que son prédécesseur, le pick-up japonais, affirme toutefois des lignes moins robustes que le Ranger. La face avant abandonne l’énorme pare-chocs proéminent au profit d’un bouclier plus discret et d’optiques plus flatteurs. Il en résulte un look robuste et élégant.

Le Mazda BT-50 est le successeur du B2500. Il est proposé en 4x2 et 4x4. De dimensions légèrement supérieures (70 mm de longueur en plus) avec une benne plus haute (60 mm en plus), le BT-50 se caractérise par son moteur 2,5 litres qui consomme peu, et son châssis très rigide avec suspension avant à double triangulation et barres de torsion. L’arrière est équipé de lames, ce qui permet au BT-50 de transporter jusqu’à 1225 kg. Le comportement routier du BT-50 reste honorable, en dépit de voies plus étroites que les véhicules de la concurrence. Il existe également une version double cabine du BT-50.

La longueur de la benne s’étend de 1,53 m à 2,28 m, selon les versions, laissant place à une capacité de chargement de 1225 kg, soit l’équivalent d’un quad ou d’un jet-ski. Les clients ont la possibilité de se tourner vers un cache tonneau et un hard top.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire