dimanche 14 novembre 2010

Histoire de Nissan Skyline / GT-R

La Nissan Skyline est une automobile haut de gamme, dont la première génération est apparue en 1952, et fabriquée par le constructeur japonais Nissan. Elle en est aujourd'hui à sa 12e génération. Au début de sa carrière, elle était vendue sous la marque Prince, avant le rachat de cette firme par Nissan. Cette voiture, principalement vendue au Japon, fut rendue célèbre dans le monde entier grâce à sa version GT-R, importée notamment au Royaume-Uni et en Australie. La Skyline est disponible en berline et en coupé. La version actuelle V36 est vendue sous le nom d'Infiniti G37, Infiniti étant la branche haut de gamme de Nissan, en Amérique du Nord, Corée du Sud, à Taïwan, au Moyen-Orient, en Russie, et depuis fin 2008 dans le reste de l'Europe.

Très appréciées des préparateurs automobiles, ces voitures ont su se forger une réputation malgré leur exclusivité pour le Japon.
Aujourd'hui vendue en Europe, la Nissan GT-R, héritière des anciennes Skyline GT-R, est d'une popularité toujours grandissante due à ses performances hors du commun sur circuit.
Nissan commercialise la GT-R en Amérique depuis 2009 seulement. Pourtant, le modèle le plus extrême de la marque existe depuis 1969 au Japon.

1ère génération ALSI

La première Skyline fut commercialisée en 1952 sous la marque Prince en tant que voiture luxueuse. Elle était équipée d'un moteur 1,5 L (1482 cm³) de 60 ch (44 kW), pesait environ 1300 kg et pouvait atteindre 140 km/h. Les Skyline étaient disponibles en berline 4 portes et en break 5 portes.

1ère génération ALSI-2

En 1958, les designers changent les phares avant pour des unités doubles. Le moteur gagne 10 chevaux pour un total de 70. Sur la photo, un modèle 1960.

1ère génération BLRA-3

En 1961, l'édition limitée Skyline Sport BLRA - Série 3 entre en production. Dessinée par l'Italien Michelotti et construite à la main, cette dernière est disponible en coupé ou cabriolet seulement et est beaucoup trop chère pour l'époque. C'est pourquoi elle est rapidement remplacée par la 2e génération. Son moteur 4-cylindres développait 94 chevaux.

2e génération S50 et S54

La série S50 fut lancée en 1962 et devint l'une des voitures les plus désirées au Japon. Elle utilisait le moteur G-1 de 70 ch (52 kW). Un 1.9 L (1863 cm³) délivrant 91 ch était aussi disponible.
En 1964, Nissan se lance en sport motorisé avec une version modifiée de sa berline Skyline. Le modèle plus carré S54 (ci-dessus) avait droit à un moteur 6-cylindres en ligne de 2,0-litres plus puissant. À sa première course, la Skyline va terminer deuxième derrière une véritable sportive, la Porsche 904 GTS, tout un exploit pour l'époque! Le modèle S50 avait, quant à lui, toujours un moteur 4-cylindres sous le capot.

En 1966 Nissan et Prince fusionnèrent.
En 1967 la Skyline S57 était doté du 1.5 L (1487 cm³) DOHC, qui, avec 88 ch (66 kW), était le moteur Japonais le plus performant de sa catégorie.

3e génération C10

La Skyline C10 de 1968 portait le badge Nissan et utilisait le moteur Nissan 1.5 L de la S57. Un 1.8 L était également proposé. Le premier coupé Skyline fut présenté en 1970.
2000GT
La version 2000GT était désormais vendue avec un six-cylindres en ligne 2.0 L (1998 cm³) de 105 ch (78 kW)
GT-R
La première Skyline GT-R apparue en février 1969. Elle était dotée du 2.0 L (1998 cm³) porté à 160 ch (119 kW), d'une puissance équivalente à celle des meilleures voitures de sports de l'époque, et qui équipait également la Nissan R380 de course.

4e génération C110

La génération C110 fut produite de 1972 à 1977. Quatre modèles étaient disponibles :

* 1600GT : 1.6 L quatre cylindres en ligne
* 1800GT : 1.8 L quatre cylindres en ligne
* 2000GT-X - 2.0 L six cylindres en ligne L20, 130 ch (96 kW)
* 2000GT-R - 2.0 L six cylindres en ligne S20, 160 ch (118 kW)

5e génération C210 (1977 – 1981)

Pour ce nouveau modèle, le style de la carrosserie perd beaucoup de son lustre. Outre l'annulation de la GT-R, tous les autres types de configurations sont conservés (berline, coupé et familiale).

5e génération C211

La génération C211 de 1977 à 1981 proposait uniquement des six cylindres en ligne.
La version GT-EX remplaça la GT-R avec un moteur à turbocompresseur, le L20ET. Ce fut le premier moteur turbo à équiper une voiture japonaise.

Modèles :
* 1600TI : 1.6 L L16 six cylindres en ligne
* 1800TI : 1.8 L L18 six cylindres en ligne
* 2000GT : 2.0 L L20 six cylindres en ligne, 130 ch (96 kW)
* 2000GT-EX : 2.0 L L20ET turbo six cylindres en ligne, 140 ch (103 kW)

6e génération R30 (1981 – 1985)

La génération R30 fut produite de 1981 à 1985.

Modèles :
* 1800TI : 1.8 L Z18 DOHC six cylindres en ligne, 105 ch (77 kW)
* 2000GT/EX : 2.0 L L20E DOHC six cylindres en ligne
* 2800GT : 2.8 L L28E DOHC six cylindres en ligne
* 2000GT-EX : 2.0 L L20ET turbo six cylindres en ligne, 140 ch (103 kW)
* RS : 2.0 L FJ20E DOHC quatre cylindres en ligne, 150 ch (110 kW)
* RS-X : 2.0 L FJ20ET DOHC turbo quatre cylindres en ligne, 190 à 205 ch (140 à 151 kW)
* 2000GT-ES Paul Newman Version : 2.0 L L20ET turbo six cylindres en ligne, 140 ch (103 kW)

7e génération R31 (1985 – 1989)

La génération R31, produite de 1985 à 1989, était la première génération de Skyline à être équipée des fameux moteurs RB six cylindres en ligne qui contribueront à faire de la Skyline une voiture de légende dans le monde entier. La R31 fut également produite et vendue en Australie et en Afrique du Sud avec des motorisations spécifiques.

Modèles Japonais :
* 1800I : 1.8 L CA18(i) SOHC quatre cylindres en ligne, 100 ch (75 kW)
* Passage GT : 2.0 L RB20DE DOHC six cylindres en ligne
* Passage GT : 2.0 L RB20DET DOHC turbo six cylindres en ligne, 180 ch (132 kW)
* GTS : 2.0 L RB20DET DOHC turbo six cylindres en ligne, 180 ch (132 kW)
* GTS-X : 2.0 L RB20DET DOHC turbo six cylindres en ligne, 190 ch (140 kW)
* GTS-R : 2.0 L RB20DET-R DOHC turbo six cylindres en ligne, 210 ch (154 kW)
Modèles australiens :
* Pintara : 2.0 L CA20E quatre cylindres en ligne, 102 ch (76 kW)
* GX, Executive, GXE, Silhouette, Ti : 3.0 L RB30E DOHC six cylindres en ligne, 155 ch (114 kW)
* GTS1 : 3.0 L RB30E DOHC six cylindres en ligne, 176 ch (130 kW)
* GTS2 : 3.0 L RB30E DOHC six cylindres en ligne, 190 ch (140 kW)
Modèles Sud-africains :
* 2.0GL, 2.0GLE : 2.0 L CA20S quatre cylindres en ligne, 106 ch (78 kW)
* 2.0SGLi : 2.0 L RB20E DOHC six cylindres en ligne, 115 ch (85 kW)
* 3.0SGLi : 3.0 L RB30E DOHC six cylindres en ligne, 171 ch (126 kW)

8e génération R32 (1989 – 1993)

La génération R32 fut produite de 1989 à 1993 et disponible en version berline 4 portes et coupé 2 portes.
Modèles :
* GXi Type-X - 1.8 L CA18i quatre cylindres en ligne, 91 ch (67 kW)
* GTE Type-X - 2.0 L RB20E six cylindres en ligne, 125 ch (93 kW)
* GTS Type-X, S, J - 2.0 L RB20DE six cylindres en ligne 155 ch (115 kW) (la plus commune)
* GTS-25 Type-X, S, XG - 2.5 L RB25DE DOHC six cylindres en ligne, 180 ch (132 kW)
* GTS-t Type-M - 2.0 L RB20DET turbo six cylindres en ligne, 212 ch (156 kW)
* GTS-4 - 2.0 L RB20DET turbo six cylindres en ligne, 212 ch (156 kW) (quatre roues motrices)
* GT-R - 2.6 L RB26DETT twin-turbo six cylindres en ligne, 280 ch (206 kW) (versions NISMO, N1, VSPEC et VSPECII)

8e génération GT-R

La nouvelle Skyline GT-R 32 possédait 4 roues motrices et le moteur RB26DETT équipé de 2 turbos développant 280 chevaux (206 kW).

Elle fut conçue pour servir de base d'homologation pour le FIA Groupe A, étant destinée aux courses de voitures de tourisme sur circuit, à la manière des BMW M3 et Mercedes-Benz 190 2.5 Evo.

Rapidement, sa version course fut surnommée Godzilla pour ses performances impressionnantes sur la piste. La R32 GT-R participa à la 1000 touring car race à Bathurst en Australie pour concourir face aux Holden et Ford V8. Elle remporta plusieurs titres au Japon, en Australie. Elle remporta aussi la Guia Race à Macao en 1990 et les 24h de Spa en 1991.

9e génération R33 (1993 – 1998)

Nissan Skyline R33 Penzoil Nismo de 1998
La génération R33 fut produite de 1993 à 1999. Il y a eu deux séries de modèles GTS, S1(93 à 94) et S2(95 à 99). Quelques différences comme la grille et le pare-choc les différencies. Pour célébrer le 40e anniversaire de la Skyline, une très rare GT-R 4 portes fut commercialisée.

Modèles :
* HR33 GTS - 2.0 L RB20E DOHC six cylindres en ligne, 130 ch (96 kW)
* ER33 GTS25 - 2.5 L RB25DE DOHC six cylindres en ligne, 190 ch (140 kW)
* ENR33 GTS-4 - 2.5 L RB25DE DOHC six cylindres en ligne, 190 ch (140 kW)
* ECR33 GTS25T - 2.5 L RB25DET DOHC turbo six cylindres en ligne, 255 ch (188 kW)
* BCNR33 GT-R - 2.6 L RB26DETT DOHC twin-turbo six cylindres en ligne, 305 ch (224 kW) (annoncée à 280 ch)
* GT-R LM - 2.6 L RB26DETT DOHC twin-turbo six cylindres en ligne, 305 ch (224 kW)
* 400R - 2.8 L RBX-GT2 DOHC twin-turbo six cylindres en ligne, 400 ch (294 kW)

10e génération R34 (1998 – 2002)

La R34 fut produite de 1998 à 2002.
Modèles :
* R34GT - 2.0 L RB20DE six cylindres en ligne, 140 ch (103 kW)
* 25GT-V - 2.5 L RB25DE six cylindres en ligne, 193 ch (142 kW)
* 25GT/25GT-X - 2.5 L RB25DE six cylindres en ligne, 193 ch (142 kW) transmission 4RM (GT-X)
* 25GT-t - 2.5 L RB25DET turbo six cylindres en ligne, 280 ch (206 kW)

10e génération GT-R

La Nissan Skyline (R34) est considérée par beaucoup de Japonais et à travers le monde entier comme une des voitures les plus efficaces sur circuit au monde. Elle détient notamment beaucoup de records sur piste, et a gagné de très nombreuses fois le championnat japonais JGTC. Beaucoup de versions différentes de GT-R R34 furent commercialisées.

Modèles GT-R R34 :
* GT-R - 2.6 L RB26DETT twin-turbo six cylindres en ligne, 332 ch (244 kW) (bridée à 280 ch car c'est la limite des voitures de particuliers au Japon)
* GT-R V-Spec
* GT-R V-Spec II
* GT-R V-Spec N1
* GT-R M-Spec
* GT-R V-Spec II Nür
* GT-R M-Spec Nür
* GT-R Midnight Purple II
* GT-R Z-tune : Produite en 20 exemplaires c'est une des voitures de série les plus performantes au monde. Le moteur est un RB28Z2.

11e génération V35 (2001-2006)

La 11° génération de Skyline est produite depuis 2001 et partage la même plate-forme que la Nissan 350Z. Elle est notamment équipée du moteur VQ35 3.5L de 280 ch, également présent dans la 350Z. Aux États-Unis, la Skyline V35 est vendue en tant que G35 sous la marque Infiniti. La Skyline V35 n'a pas été déclinée en une version GT-R.

11e génération GT-R

Nissan a pris son temps pour élaborer la succession à la R34. La GT-R (elle ne porte plus le nom de Skyline) a désormais un moteur V6 biturbo de 485 chevaux, une traction intégrale et une seule transmission à double embrayage à 6 rapports. Encore une fois, la GT-R a fait couler beaucoup d'encre.

12e génération V36 (2006 – aujourd’hui)

La 12° génération de Skyline a été introduite au Japon le 20 novembre 2006 . Elle est disponible en version 4 portes ainsi qu'en coupé. Elle est motorisée par deux V6: le VQ25HR (2.5L) et le VQ35HR (3.5L). La Skyline V36 est aussi vendue sous la marque Infiniti depuis courant 2007, d'abord en Amérique du Nord, puis elle est arrivée fin 2008 en Europe.

Pour 2010, Nissan offre une nouvelle GT-R V-Spec plus légère et plus extrême pour l'amateur de conduite sur piste

Nissan est de retour au sein du Championnat JGTC au Japon.
Nissan est aussi engagé dans le championnat FIA GT1 au niveau mondial. La GT-R est bel et bien de retour!

lundi 8 novembre 2010

Histoire de la Toyota Corolla : Le triomphe planétaire du "zéro défaut"

La Toyota Corolla est une voiture compacte produite par la marque automobile japonaise Toyota depuis 1966.

La Corolla s'est déclinée en diverses générations successives:
* 1e génération : Toyota Corolla E10
* 2e génération : Toyota Corolla E20
* 3e génération : Toyota Corolla E30 E40 E50 E60
* 4e génération : Toyota Corolla E70
* 5e génération : Toyota Corolla E80
* 6e génération : Toyota Corolla E90
* 7e génération : Toyota Corolla E100
* 8e génération : Toyota Corolla E110
* 9e génération : Toyota Corolla E120 E130
* 10e génération : Toyota Corolla E140 E150

Une note sur l’économie de carburant
L’économie EPA du présent Toyota Corolla a l’économie de carburant de 26 miles par galon dans la ville et à 35 miles par galon sur la route. Même si Toyota Corolla est un véhicule internationale, l’économie de carburant est cité une seule en miles par galon à la place des kilomètres par litre. Pour les lecteurs qui ne vivent pas aux États-Unis et d’enregistrer la consommation de carburant en kilomètres par litre, le mpg 26 est équivalent à 11,05 km par litre et 35 mpg est équivalent à 14,9 km par litre. Il sera intéressant de voir si Toyota Corolla 2013 peut améliorer l’économie de carburant de la présente Toyota Corolla. Si la tendance actuelle de l’amélioration de l’économie de carburant se poursuit, on peut s’attendre à voir d’amélioration du kilométrage de la Corolla 2013 Toyota.

Corolla est le patronyme le plus vendu dans l'histoire de l'automobile avec plus de 31 millions de voitures Corolla produites.

Utilisation du nom
En Europe, la Corolla n'existe plus qu'en trois volumes ou en break, le rôle de la compacte deux volumes à hayon étant désormais dévolu à l'Auris (et, au Japon, à sa version luxueuse, la Blade). Dans le reste du monde, la Corolla est encore proposée à la vente, notamment aux États-Unis où elle sera renouvelée en 2008, en Chine, en Australie et Nouvelle-Zélande, où l'Auris est rebaptisée Corolla, et au Japon où elle reste le meilleur vendeur de Toyota. La Corolla actuelle sur le marché japonais a été renouvelée en octobre 2006 (il s'agit donc de la 10e génération). Elle y existe en berline (Corolla Axio) ou en break (Corolla Fielder).

Cette petite berline banale a surclassé toutes ses concurrentes grâce à un avantage simple, mais décisif : son exceptionnelle qualité de fabrication, accompagnée d’une garantie de trois ans. Une révolution qui a fait école.

Une chose est sûre : aucune Corolla ne se verra jamais décerner un prix de beauté. L’univers esthétique de cette voiture, qui en est à sa sixième génération, c’est la banalité. Elle s’est pourtant déjà vendue, comme la Coccinelle, à plus de 25 millions d’exemplaires. Grâce à sa fiabilité exceptionnelle, fondement de son concept et principal argument commercial.

La Corolla fut l’arme de Toyota, pour conquérir le marché mondial. Le cahier des charges de cette petite berline insistait sur un point : sa qualité de fabrication, qui devait surclasser celle de toutes ses rivales.

Toyota voulait que l’acheteur «l’aime chaque jour davantage et la garde longtemps». Un discours novateur, car, lors de son lancement en 1966, le look et l’agrément de conduite importaient bien plus que la fiabilité.

Hors du Japon, le constructeur ne vendait alors que 100 000 modèles par an. Mais ce chiffre allait vite progresser, grâce notamment à une idée de l’importateur belge : il avait vendu la Corolla avec une garantie de trois ans et obtenu ainsi des résultats extraordinaires. Cette offre fut étendue à la Corolla (et indiquée par un autocollant sur chaque pare-brise avec le slogan «My Toyota is fantastic»). Elle contribua largement au succès de la voiture.

Le première génération Corolla (E10)

La première génération Corolla a été introduit en Octobre 1966 avec le nouveau moteur 1100 cc K pushrod . Le Corolla Sprinter a été présenté comme la version fastback en 1968.

En 1969, 1 million de Corolla avaient été vendues dans le monde. Et Toyota lançait déjà la deuxième génération. Elle comportait un coupé, plus ludique et sportif, très bien accueilli en Europe et aux Etats-Unis.

Deuxième génération de Toyota Corolla (E20).

La Corolla E20 était la deuxième génération de voitures vendues par Toyota sous la plaque signalétique de Corolla. Le modèle de seconde génération de KE2#/TE2#. Il a eu de plus longs 91,9 dans l'empattement (2 334 millimètres). La conception avant de suspension a été améliorée considérablement, utilisant un swaybar, toutefois l'arrière est demeuré relativement le même. Les catégories pour la berline étaient standard, de luxe, et Salut-De luxe. Le coupé a été offert dans de luxe, le SL, le SR, et le Levin aussi bien que des variantes de sprinter. Le sprinter Trueno était équivalent à la Corolla Levin (Toyota AE86). Le TE27 Levin est décrit en jeux vidéo Modellista automatique et Sega GT 2002.

Troisième génération (E30, E40, E50, E60)

Le Toyota Corolla troisième génération (E30, & E40 et la série E50), établie de 1974-81, a marqué Toyota. La voie critiquait la Corolla 1975. Ils ont critiqué la suspension arrière et le manque d'espace à l'intérieur et qu'elle n'économise pas assez le carburant autrefois comparé au lapin de VW. Le modèle de base coûtait 2 711 $ en 1975, mais un modèle de luxe avec toutes les options coûtait 2 989 $ pour obtenir des dispositifs comparables au paquet contemporain. Cependant, les émissions sont devenues un problème plus loin dans les années 1970 et le moteur 4K est devenu populaire en raison de sa basse consommation de carburant.

Quatrième génération (E70)

Toyota Corolla (E70). 1979-87 (aiguillon. 3.500.000 approximativement au Japon). 2 - et berline de 4 portes, fourgon de 3 portes, chariot de station de 5 portes, coupé de 2 portes, coupé de fastback de 3 portes, coupé de berline avec hayon arrière de 3 portes. F/R, 1290, 1495³ de 1770 cm (CYL 4. OHV), 1490³ de 1587 cm (CYL 4. OHC), ³ de 1587 cm (CYL 4. DOHC). Disponible dans une série de modèles. Les berlines ont même été construites en Australie en 1987.

Cinquième génération (E80)

Cette génération fut considérée comme la plus populaire des Corolla, et fut produite à près de 3,3 millions d'exemplaires. Ce fut la première génération de Corolla à passer à la transmission aux roues de type traction, à l'exception des AE85 et AE86 Corolla Levin / Sprinter Trueno qui conservaient la plateforme de la Corolla E70 et sa transmission de type propulsion.

Sixième génération (E90)

La Corolla traction avant de la sixième génération (série E90) a été présentée en 1987. Il a été vendu de 1988 à 1994 et a eu la carrosserie différente des autres Corolla. La Corolla All-Track berline a été vendue en très petites quantités. Les modèles nord-américains comportent de plus longs butoirs et de petits voyants de signalisation rouges sur les panneaux quarts. Des modifications mineures ont été apportées pendant l'année 1991. En 1988, Corolla a fêté son 10e anniversaire aux États-Unis et une étape importante a été franchi : la vente de la millionième unité 10. La production américaine de la berline a eu lieu en:NUMMI et à Cambridge, en Ontario. Les modèles de SR-5 et de GT-S (corps AE92) sont maintenant venus dans la plate-forme de FWD. Les deux modèles comportaient toujours une conception plus sportive avec renversement vers le haut des phares.

La Corolla E90 a aussi été vendue en Amérique du Nord de 1989 à 1992 sous le nom de Geo Prizm et en Australie de 1989 à 1994 sous le nom de Holden Nova, suite à des accords avec General Motors. Elle fut aussi vendue par Toyota en Afrique du Sud de 1996 à 2006, sous le nom Tazz.

Septième génération (E100)

En Juin 1991, la Corolla grandit et adopte une forme complètement arrondie et aérodynamique propre aux années 1990. Sont disponibles, des versions 5 portes (hatchback), 3 portes et break. La qualité de fabrication est excellente, que ce soit à l'intérieur avec des plastiques moussés sur le haut de la planche de bord ou à l'extérieur avec des bas de caisses entièrement protégés et traités. En ce qui concerne les moteurs, la robustesse est également de mise que ce soit pour le 2,0 D ou le 1,3 essence, ils peuvent être menés à des kilométrages très élevés si ils sont bien entretenus.
Au niveau de la conduite, cette corolla est assez agréable avec des commandes assez douces dans l'ensemble et des performances acceptables. Mais ne cherchez pas de véritable agrément de conduite, la tenue de route reste sous-vireuse, la direction pas très précise et la boite peu encline à des passages à la volée. Le petit 1,3 essence de 86 ch assume parfaitement son rôle, dès lors qu'on comprend qu'il faut aller chercher les chevaux au-delà de 4000 tours. En effet l'absence de VVT-i le pénalise à bas régimes et en reprises d'une manière générale.
La Corolla E100 a aussi été vendue en Amérique du Nord de 1993 à 1997 sous le nom de Geo Prizm et en Australie de 1994 à 1996 sous le nom de Holden Nova, suite à des accords avec General Motors.

Huitième génération (E110)

Pour des raisons de coûts, elle conservait la plate-forme de l'ancienne génération de Corolla. Elle était déclinée en version 3, 4, 5 portes selon les marchés et a existé en une version monospace nommée Spacio, uniquement vendue au Japon.
La Toyota Corolla E110 a aussi été vendue en Amérique du Nord sous le nom de Chevrolet Prizm, de 1998 à 2002, à la suite d'une coopération entre General Motors et Toyota

Neuvième génération (E120, E130)

La Toyota Corolla (E120), disponible depuis 2000, est la 9° génération du modèle Corolla. Elle est déclinée en version 3, 4, et 5 portes, en version break, ainsi que dans une version monospace appelée Verso. Il s'agit de l'une des voitures les plus vendues dans le monde actuellement. Sa gamme de motorisations Essence va du 1,4L VVT-I de 100 ch au 1,8L VVT-I de 190 ch de la version TS, et sa gamme Diesel du 1,4L D4D de 90 ch au 2,0L D4D de 115 ch.

Dixième génération (E140, E150)

La dixième génération de la Corolla a été introduit en Octobre 2006.en marchés japonais appelé la Corolla Axio,lancé dans les marchés ASEAN en conservant la marque Altis. La Corolla Altis et la Corolla Axio ont une apparence différente. Le lancement de l'Amérique du Nord a été retardée jusqu'à Janvier 2008 (2009 MA).

2013 Toyota Corolla

Nous sommes encore au moins 2 ans de lancement de la Corolla 2013 Toyota. Donc, cette revue est une sorte de prévisualisation et un placehoder pour la discussion à propos de la Corolla 2013 Toyota. Il est prévu les lecteurs plume leurs attentes avec la Corolla 2013 Toyota et de leur expérience avec les versions précédentes de la Toyota Corolla. Ces discussions finiront par former un aperçu généré par l’utilisateur et l’examen de la Corolla 2013 Toyota.

L'histoire de la volkswagen Golf

La Golf est une automobile, de la gamme dite compacte, de la marque allemande Volkswagen. Avec plus de 25 millions de voiture produite, la GOLF impose le respect et l'admiration. Sa tenu de route,sa fiabilté et sa qualité d'assemblage en font une légende de l'automobile.C'est une automobile à hayon (des versions tricorps existent, mais marginalement en Europe). Apparue en 1974, six générations se succèdent jusqu'à la version actuelle (plate-forme Golf VI), lancée en octobre 2008. Dominante dans la gamme des compactes en Europe, elle verra apparaître, à partir des années 2000, une concurrence de plus en plus aiguisée. Elle est appréciée pour sa fiabilité et sa qualité de construction (elle représente une des grandes réussites du « made in Germany »). La 5e génération de la Golf a repris le nom Rabbit de la première génération lors de son entrée sur le marché nord-américain.

La version la plus remarquable est la Golf GTi lancée durant l'année 1976 (Golf série 17, plateforme A) : elle a créé le concept de petite voiture sportive avec moteur à injection (contrairement aux moteurs à carburateur de l'époque). Un moteur de 1,6 l de 110 ch dans une caisse légère et bien suspendue avec une décoration spéciale (en comparaison de ses modèles contemporains) permettait de réaliser des performances de haut niveau pour l'époque. Le mythe GTi était né, il connaîtrait son heure de gloire dans les années 1980 avec les « bombinettes », concepts que reprendront bien d'autres marques (notamment Peugeot avec la 205 GTi et Renault avec la Renault 5 GT Turbo – moteur sans injection mais avec un turbo). En 1982, une version plus bourgeoise (et plus lourde) apparaît. La Golf GTi émousse progressivement son caractère sportif, phénomène sensiblement accentué par l'apparition d'une concurrence de plus en plus performante. Le moteur devient un 1781 cm³ de 112 ch boîte 5 vitesses, déjà utilisé sur les dernières versions de Golf série 1. Dans les années 1990, la gamme sportive reposera d'une part sur un 1,8 l régulièrement amélioré jusqu'à l'apparition d'un compresseur (moteurs de 160 ch), mais une version V6 de 2,8 l (puis 2,9 l) fait aussi son apparition et chapeaute la gamme sportive, la VR6. Cette dernière a été produite en version synchro, c'est-à-dire une version quatre roues motrices.

En 1970, VW décide de faire évoluer la Coccinelle. L'étude de ce projet porte le N° 337. En 1971, L'ingénieur Alfons LOWENGERG rêve de créer une VW SPORT de série. 1972 : Une variante du moteur de l'AUDI 80 1,6 L (85Cv type 827) à carbu est conçue pour la nouvelle "Volkswagen", ce moteur delivre 70 Cv. Mars 1973 : LOWENGERG et ses collègues travaillent au développement de la VW SPORT. Ce developpement se fait hors du travail de chez VW .

Après le mythe de la Golf 1, la nouvelle Golf est présentée en Allemagne en automne 1983.
Janvier 1984 : La Golf 2 "GTI Diesel" est disponible. Il s'agit de la GTD : Une Turbo Diesel avec le look de la GTI (70 CV, 1600 cm3 et une vitesse max de 160 km/h tout de même). En mars 1984, la nouvelle Golf GTI arrive sur la marché français. Elle a été entierement redéssinée, possede une carrosserie plus spacieuse, un empattement différent, des suspensions et une direction modifiés. Le moteur est celui de l'ancienne GTI 1800 (1.8 litres de 112 ch). Au niveau du freinage, elle reçoit des freins à disques à l'arrière. Le tout à 102150 F. Aout 1984 : Les marchés allemands et US équipent la Golf 1800 cm3 d'un pot catalytique. Octobre 1984 : Arrivée de Jetta GT ( version familiale de la Golf ). Elle utilise le même moteur que la Golf GTI. La calandre (phares rectangulaires) ainsi que l'arriere (coffre plus grand) sont les seuls difference esthetiques. Janvier 1985, la Golf GTI dispose désormais d'une calandre 4 optiques de série, de baguette de protection de bas de caisse, de jante en tôle 14' et d'une nouvelle sellerie .

L'été 1991 : Présentation de la Golf 3 alors que la Golf 2 est toujours commercialisé jusqu'à la fin de cette année. Sa carrosserie est plus arrondie, 8 moteurs sont prévus, elle pése 1032 kg soit + de 220 kg par rapport à la Golf 1 GTI 1600 Janvier 1992 : Arrivée de la nouvelle reine des Golf. Il s'agit de la VR6, c'est la premiere Golf à recevoir un moteur V6 de 2.8 litres avec un angle de 15°.Ce 6 cylindres délivre 174 ch ( 2792 cm3 ) et une sonorité intéréssante. La Golf s'est embourgeoisée, siéges baquets confortables réglable en hauteur pour le chauffeur, ABS, EDS, volant cuir, filtre pollen, rétroviseurs electiques, vitres electriques.. Fevrier 1992 : Présentation de la Golf GTI (115 ch) , elle se distingue des Golfs classique par une calandre comportant 2 barrettes Debut de l'année 1992, la Golf reçoit l'airbag conducteur et passager en options .

En septembre 1997, présentation de la Golf 4 à Francfort (+ longue, + large et donc + lourde que les précédentes). Elle est garantie 12 ans anti corrosion, et propose l'ABS et les Air-bag de série.
Un modele équipé d'un moteur V5 fait son apparition. Arrivée du moteur 1.8T (150 ch) , du TDI 110 ch et 115 ch.

L'été 1998 est marqué par l'arrivée de la Golf 4 Cabriolet basée sur la Golf 3, les optiques et la carrosserie sont légèrement différents mais l'équipement est supérieur..
Debut 1999 , le system 4 Motion fait son apparition. L'option ESP (Electronic Stabilisation Programme) est disponible.
La Golf V6 4 Motion est disponible (boite 6 vitesses) , le V6 developpe 204 Ch à 6200 tr.

En Aout 2003, présentation à la presse de la Golf 5 à Wolsburg.
Septembre 2003, la Golf 5 est presenté au salon de Francfort.
Decembre 2003, Arrivée de la Golf 5 en France.

Fevrier 2005, La Golf GTI est de retour. Elle est disponible en trois et cinq portes et se caractérise par un look sportif, aussi bien à l’intérieur qu ’à l’extérieur. 3 couleurs sont disponibles : noire, blanc et rouge.
Son moteur à injection directe essence (technologie FSI) développe 200ch (147 kw) de 5100 à 6000 tr/mn .

En 2005, la Golf GTI est dotée d'un moteur TFSI 2.0 de 200 ch (turbocompressé). Le moteur V6 passe, lui, à 250 ch dans la Golf R32. En 2006, la Golf un modèle intègre un moteur de 1,4 l qui innove en utilisant à la fois un compresseur et un turbo pour développer 170 ch avec un couple disponible dès les bas régimes, c'est la Golf GT. Il s'agit de la Golf 1.4l TSI GT, qui préfigure les moteurs essence de l'avenir : faible cylindrée, faible consommation mais efficacité sur toute la plage d'utilisation du moteur grâce au compresseur qui augmente le couple à bas régime, relayé à mi-régime par le turbocompresseur, efficace plus haut dans les tours.

Il existe des Golf disposant de la transmission « intégrale » (par visco-coupleur central),un système appelé « 4motion ». La version la plus sportive (la Golf R32) intègre systématiquement ce dispositif. Le comportement sur route mouillée s'améliore alors sensiblement. La sixième génération a reçu 5 étoiles aux crash-tests. La cinquième génération reste produite et commercialisée en version break.

En juin 2009, est commercialisée la Golf VI GTI. Elle dispose d'un nouveau moteur TSI tout aluminium avec distribution par chaîne de 210 ch.