vendredi 14 octobre 2011

8 concept-cars pour le futur

Citroën Metropolis

Surprise au salon de Pékin : après avoir présenté ses concepts Revolte, Survolt et DS High Rider, Citroën exposait la superbe Metropolis. Grande berline de la taille des A8L ou Classe S Limousine, la Metropolis dévoile les ambitions de la marque aux chevrons dans le haut de gamme. Future DS6 ? On l'espère, même si le modèle de série sera de dimensions sans doute plus réduites sans rien sacrifier au style spectaculaire de la Metropolis. Pourvu que Citroën n'attende pas aussi longtemps qu'entre la Lignage et la C6 !

BMW CS

Le BMW Concept CS est un prototype conçu par le constructeur allemand BMW. Il a été présenté au public au salon automobile de Shangaï qui s'est tenu en avril 2007. Il avait pour but de préfigurer les futures directions stylistiques de la marque.

La une face avant agressive et très expressive, avec des naseaux largement agrandis par rapport aux anciennes productions de la marque. Cependant, la BMW Concept CS reste intimement liée aux fondamentaux stylistique BMW : naseaux, pli Hofmeister, alternance de surfaces concaves et convexes sur les flancs du véhicule, etc...


Porsche 918 Spyder

La Porsche 918 Spyder est la première sportive hybride ayant une réelle vocation commerciale ; elle pourrait de fait succéder à la Carrera GT, bien que rien ne soit officiellement annoncé. La 918 sera mue par un moteur thermique traditionnel – un V8 – secondé par deux moteurs électriques2.

D'une cylindrée de 3,4 litres, le V8 développera aux alentours de 500 chevaux à 9 200 tr/min ; les moteurs électriques y ajouteront 218 chevaux, portant la puissance totale de la 918 à plus de 700 chevaux. Pesant 1 490 kg, la 918 devrait afficher, grâce à sa motorisation hybride, une consommation moyenne de 3 litres aux cent kilomètres. Le 0 à 100 km/h devrait être abattu en 3,2 secondes, pour une vitesse de pointe de 320 km/h2.

Ford Start

La Ford Start n'annonce pas de modèle futur chez Ford. Elle livre en revanche la solution du constructeur pour faire face aux défis automobiles du XXIe siècle en particulier en ville. La Start présente ainsi pour la première fois le nouveau moteur trois cylindres 1.0 EcoBoost qui devrait équiper plusieurs modèles de la gamme. Injection directe, turbo compresseur, ce petit moteur devrait offrir la puissance d'un 1.6 atmosphérique même si Ford refuse pour le moment d'en dire plus. On peut donc parier sur une puissance de 90 à 120 chevaux selon les variantes, le tout avec des rejets de CO2 inférieurs à 100 grammes.

Seat IBE

Comme pour Ford avec la Start, l'IBE de Seat est la réponse du constructeur espagnol aux problèmes de mobilité urbaine. Dans un gabarit réduit (3,78 m), l'IBE propose une solution 100 % électrique avec un moteur de 75 Kw (102 chevaux) capable d'atteindre 100 kilomètres/heure en moins de 10 secondes. La vitesse de pointe est limitée à 160 km/h mais l'IBE est surtout destinée à la circulation urbaine, tout en restant capable d'escapades. Aucun chiffre concernant l'autonomie n'a par ailleurs été communiqué par Seat.

Peugeot SR1

Ce sculptural cabriolet dévoile à la fois l'avenir stylistique et technique de Peugeot. Après un passage à vide (307, 407...) le style Peugeot signe son retour sous la direction de Jean-Pierre Ploué (designer Citroën désormais à la tête du design PSA). Une vraie réussite à la fois élégante, racée et sans ostentation. Le SR1 ne débouchera malheureusement sur aucun modèle de série, mais il dévoile la motorisation Hybrid4 qui associe moteur thermique et électrique pour une puissance totale maximale de 313 chevaux, pour une consommation annoncée à seulement 4,9 litres.

Chevrolet Volt MPV5

Après la berline, voici le crossover. Plus long, plus haut et plus habitable que la berline (bref, plus familial) le MPV5 décline le concept Volt dans un véhicule plus polyvalent. Une façon pour Chevrolet de démontrer que son architecture s'adapte à tous les besoins et à toutes sortes de véhicules. Le principe de fonctionnement est identique à celui de la Volt : la voiture est toujours mue par son moteur électrique. Lorsque la batterie, qui offre une autonomie d'environ 50 kilomètres, est épuisée, un moteur 1,4 litre thermique la recharge, offrant à son tour 480 kilomètres d'autonomie.

Hispano Suiza

Revival inattendu pour la marque hispano-française à l'histoire tourmentée. Symbole du luxe d'avant-guerre, Hispano Suiza fait partie de ces marques mythiques qui disparurent les unes après les autres, inadaptée à l'automobile de grande série devenue objet de consommation. Une belle surprise donc de retrouver une Hispano Suiza, même à l'état de concept car sur un salon. Côté design en revanche on est plus partagé devant cette agressivité un peu exagéré et ces proportions manquant de finesse. Stylistiquement et mécaniquement, l'Hispano utilise une base d'Audi R8, ce qui se retrouve également dans l'habitacle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire