dimanche 16 octobre 2011

Citroën Tubik Concept

Un pari osé par Citroën qui vient de présenter son nouveau concept-car Tubik, réinterprétant le célèbre utilitaire de la marque. Un concept de monospace futuriste et hybride capable d’accueillir 9 personnes, avec un habitacle facilement modulable.

Citroën a un passé très riche, et ses replongées-recyclages récents lui ont réussi. Alors malgré la ligne officielle « anti-rétro », retour au musée pour l’inspiration de ce concept qui bat le rappel de la lignée utilitaire de la marque. Tubik ramène par son nom au TUB, Traction Utilitaire Basse, la camionnette basée sur la plateforme de la Traction qui a révolutionné le marché de l’utilitaire à l’aube de la seconde guerre mondiale. Malgré l’époque troublée qui a empêché le véhicule de réaliser son potentiel, il a tellement marqué les esprits que son nom a survécu dans le parler populaire pour désigner son successeur, le Type H. C’est de celui-ci que s’inspire esthétiquement Tubik.

Le Tubik fait partie de la catégorie des concepts purs et durs, déconnectés des réalités industrielles et surtout destinés à faire rêver et démontrer le savoir-faire du bureau de style. La motorisation est par conséquent très accessoire et on retrouve sans surprise la chaîne de traction Hybrid4 sous le capot, histoire de pouvoir ajouter le mot « vert » dans les brochures. Mais l’essentiel n’est pas là. L’idée mise en avant par Tubik est de « redonner du sens au voyage », une idée qui rejoint une réflexion entamée par Citröen via le nébuleux projet Multicity. Est-ce que cette idée accouchera d’un nouveau véhicule, par exemple un grand monospace haut de gamme ? Rien n’est moins sûr. Sur les utilitaires comme sur les monospaces, Citroën est lié à ses partenaires Peugeot et Fiat. Faire cavalier seul dans ce domaine est difficile à rentabiliser, et une voiture à l’identité aussi fortement liée à un constructeur ne peut être partagée facilement. On attendra donc avec impatience les déclarations des dirigeants de la marque à Francfort pour savoir ce qui se cache derrière ce concept atypique, si tant est qu’il s’y cache quelque chose.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire