mardi 11 octobre 2011

Mazda MX-5 Superlight vs KTM X-Bow

MX-5 Superlight

Mazda a présenté au salon de Francfort de 2009 le concept car « MX-5 Superlight version ». Le prototype a été réalisé à partir d'une MX-5 NC FL de série par le centre de recherche et développement européen de Mazda situé à d'Oberursel en Allemagne2. Pour cette voiture dépourvue de pare-brise, le poids ramené de 1 080 à 995 kg permet d'améliorer les performances du moteur 1,8 litre : le 0 à 100 km/h est effectué en 8,9 secondes au lieu de 9,9 secondes pour le modèle de série.

*Dotée d’un 4 cylindres de 1,6 l à 16 soupapes de 115 ch issu de la grande série (moteur de la Mazda 323), la Mazda MX-5 Mk1, sait tirer parti de ses 115 ch pour peu que l’on aille les chercher au-dessus de 4 000 tr/min, du fait de son caractère assez pointu (71,9 ch/l, assez bonne puissance spécifique pour le début des années 1990, obtention de toute la puissance à 6 500 tr/min). Son poids est relativement contenu, puisqu'il se situe aux environs de 955 kg.
*Mais c’est bel et bien son comportement irréprochable grâce à une répartition des masses idéale (50/50) qui a fait son succès. En effet, bien que modestement motorisée pour une sportive, on ne se lasse pas de son caractère vif et précis, et cette propulsion est capable d’en découdre avec des véhicules plus puissants sur parcours sinueux, gratifiant son conducteur de dérives du train arrière aisément contrôlables.

KTM X-Bow
La KTM X-Bow est le premier modèle automobile créé par le constructeur autrichien de motos KTM. Signifiant « arbalète » en français1, le nom du modèle se prononce Cross-Bow2. Conçue en collaboration avec Dallara, la X-Bow est équipée d'un moteur à quatre cylindres d'origine Audi, en l'occurrence celui équipant la compacte sportive S3.

Homologuée pour un usage routier, la X-Bow est pourtant une barquette destinée essentiellement à un usage sur circuit ; elle est ainsi dépourvue de portes, de toit et de pare-brise. Son châssis est par ailleurs entièrement conçu en fibre de carbone, ce qui lui permet de maintenir son poids aux alentours de 790 kg d'après le constructeur. Machine sans concession, la X-Bow se veut l'héritière des petits roadsters anglais tels la Lotus Seven.

En dépit d'un accueil favorable par la presse spécialisée après sa présentation en 2007, la carrière commerciale de la X-Bow est à la fois pénalisée par sa conception radicale et par les effets de la crise économique. Les ventes ne décollant pas malgré les efforts de KTM, sa production est finalement interrompue fin 2009.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire